Culturisme au Féminin – Au-delà des muscles

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

L’histoire, au-delà de la performance

Ce corps-ci, ce n’est pas vraiment mon corps.
Je ne le reconnais pas. Je l’ai bâti pour ce moment. Je fais ça pour la compétition.
– Flex your legs, hard –
Les compliments des hommes, ça m’intéresse pas du tout. Penses-tu que je suis striée dans les bras pour que tu me sexualises ? Non, je fais ça pour atteindre mon but. Mon sport, ça sert à mettre en pouvoir la femme.

Claudia Schiocchet

Oui, je suis culturiste. Et oui, mon sport se présente en bikini. Mais avant de juger, laissez-moi vous raconter mon histoire.

1 Jour avant la compétition

C’est ici qu’on va avoir la compétition, la réunion d’athlète, les sessions de taning et les enregistrements. On a un championnat canadien et ceci déterminera qui va gagner leur carte pro. C’est vraiment ça mon but, c’est remporter ma carte pro. Je fais ça pour gagner. Je fais pas ça pour arriver deuxième.

8 Jours avant la compétition

À chaque fois que je vois Naomi, c’est toujours un moment émotif.
– Comment ça va ta préparation avec cette grosse chaleur ? – My God !
– Je suis heureuse de te voir.
– Quand tu vois un bikini plein de cristaux et fait sur mesure pour toi… Oh ! My God !
– Va l’essayer !
– Oh ! Wow ! Tu te sens comme une princesse, tu te sens importante. C’est des cristaux Swarovski et c’est ça les meilleurs cristaux pour avoir sur un bikini. Ça se voit tout de suite quand ça brille, quand c’est vrai et quand c’est fait de bonne qualité.
– Celui-là, ça va être ta carte pro, Claudia, sérieusement.
– C’est exactement ça que je voulais.
– Excellent, très contente.

En ce moment, je suis sur mon repas numéro deux. Donc, j’ai une «can» de thon, 100 grammes de patate douce et des choux de Bruxelles. Numéro trois, c’est quasiment la même chose. Quatre et cinq, j’ai la protéine avec beaucoup de gras, donc saumon et steak. Et ensuite de ça, repas six, avant de me coucher, je mange six blancs d’oeufs.

11 Ans avant la compétition

Mon trouble alimentaire, ça a commencé très jeune. C’était environ à 12 ans. Il y avait des jours que je passais à pas manger du tout, après ça, certaines journées que j’avais tout mangé, et d’autres journées aussi que je me faisais vomir.

La mère de Claudia – Ça m’a été dit à l’école par un professeur. Ce qui m’a complètement prise par surprise. On a trouvé des spécialistes. Et une fois par semaine, on allait la mener pour faire une thérapie. Et c’est là où on a commencé à voir la douleur de Claudia, parce que là elle devait plus se cacher, elle savait que c’était un fait connu. Ma thérapeute, elle m’a dit : «Trace ton corps comme tu penses qu’il a l’air». Puis là, Claudia a fait sa forme. Maintenant, mets-toi à terre sur ton papier dans ta forme. Et là, la psychologue l’a tracée. –

Et j’ai vu que j’étais toute petite en comparaison de ce comment je me perçois à comparer de ce que je suis. Tout de suite, j’ai compris : j’ai un problème.

Retour 1 Jour avant la compétition

La veille de la compétition, c’est toujours nécessaire de faire la première séance de bronzage. On fait un bronzage de spray. Le tanning, donc c’est quand même spécial. C’est un petit peu un choc. On est tout nu et on se fait arroser avec cette peinture orange-noir pour faire ressortir les muscles. Parce que si on n’est pas bronzé, les juges, ils vont pas voir la définition des muscles. On va juste briller et refléter la lumière.

Ginette Delhaes – Je fais du body building depuis l’âge de 18 ans. J’ai fait en tout et partout 30 compétitions. J’ai gagné ma carte de pro en 2009. J’ai commencé à entraîner des athlètes avec mon expérience, les gens m’ont contactée. Ça fait environ un an que je travaille avec Claudia. Je l’avais jamais vue, quoi que ce soit, puis quand elle est rentrée dans mon bureau, tu sais, je lui demande de se changer, je regarde son physique, j’ai dit : merci. Parce qu’elle avait une super-belle génétique. –

On a plein de catégories différentes. Ma catégorie s’appelle «Bikini Wellness». C’est la catégorie la plus nouvelle qui est sortie ici au Québec. C’est vraiment avoir une forme symétrique.
– Un petit peu plus athlétique. Un petit peu plus musclé au niveau des jambes, des fesses.

Mon chum Rickie lui aussi compétitionne. C’est bien d’avoir quelqu’un qui comprend.

De nouveau 8 Jours avant la compétition

– T’as dit que tu vas avoir tes menstruations mardi. Ça devrait être fini pour le show, mais on va s’assurer de tout sortir ta petite rétention d’eau. Trois de tes quatre repas de légumes vont être des asperges, parce que les asperges, ça aide à éliminer la rétention d’eau. Puis l’eau, assure-toi que c’est de l’eau en bouteille seulement. C’est tout pour aujourd’hui.

6 Jours avant la compétition

Là j’ai le droit de m’acheter un petit chocolat. Puis ça, c’est juste parce qu’avant de monter sur scène, il faut pomper nos muscles puis avoir du sucre vite puis aller chercher les veines. Quand on a des veines, ça veut dire qu’on n’a pas de gras puis on a plus de masse musculaire. Tu sais, il y a des personnes qui vont aussi prendre des suppléments pour agrandir leurs veines. Puis il y a plein de techniques. Mais moi je préfère de juste manger du sucre. Puis en plus, j’aime bien le sucre, fait que ça tombe bien.
Aujourd’hui, il faut que je boive 9 litres d’eau. Ceci c’est 8 litres. Donc, j’en bois un petit peu plus que ça et c’est lourd. Donc, faut que j’achète 31 litres d’eau pour cette semaine. Ça c’est ma section ici. Ça, ça me manque, le bon vin blanc ! J’ai pas le droit de boire de l’alcool parce qu’il y a des calories dedans, des glucides, et aussi c’est pas super-bon pour la santé. Tout ce qu’on met dans notre corps, il y a une fonction. On mange pas pour le goût, pas pour le plaisir, on mange pour l’énergie. Merci beaucoup !

Jour de la compétition

Avoir les bijoux aussi, ça prend l’oeil du juge, ce qui est nécessaire parce que si jamais on n’a pas une bonne présentation ou on est le même calibre qu’une autre fille, ils vont aller avec la fille qui a le «je ne sais quoi».

– Amène ton élastique, commence à pomper pendant que t’es dans la ligne. Je suis comme leur servante. Garde tes doigts dessus un petit peu. Coller leur maillot, s’assurer que leur tan est bien. Enlève tes mains. Quoi manger, s’ils ont soif, quoi boire, comment ils se sentent, s’ils se sentent bien, les faire pratiquer, les faire poser. «Quart of turn – Nice and slow – Perfect». La glaise, c’est une petite huile fine, fine, fine qu’ils vont mettre sur la peau pour que ce soit un petit peu plus luisant, pour que les muscles ressortent plus sur scène. Mais faut pas qu’il y en ait trop. S’il y en a trop, ça fait trop luisant, là on perd la définition des muscles.

Je suis encore étudiante à temps plein à l’université. J’étudie les sciences de l’environnement. Donc, le fitness et le culturisme, pour moi, c’est une passion, mais c’est pas nécessairement une carrière. Ce sport, ça m’a complètement aidée parce que toute l’alimentation est contrôlée. Je vois que la nourriture, c’est en fait un outil, c’est l’essence qu’on met dans le véhicule.

– La musculation, c’est un art. On va démontrer quelque chose qu’on a sculpté. Le focus avec Claudia, c’est sur le bas du corps. Muscler ses jambes un petit peu plus, muscler ses fesses. Claudia consacre au moins minimum 15 à 20 heures par semaine sur son physique. Plie tes genoux un petit peu plus. Ton côté droit, descends un peu, that’s it, parfait comme ça.

Tout le «pausing» aussi, ça c’est un art qu’il faut pratiquer bien.

– On va le refaire une autre fois. Quand ils vont monter sur scène, ils sont jugés sur leur physique mais ils sont jugés sur leur présentation, la façon dont ils vont marcher, la façon dont ils vont se comporter, la fluidité du «pausing». Tu vois, on a un petit peu moins de séparation qu’on avait par rapport à ton niveau d’eau dans tes jambes.

Le Jour de la compétition

– On réduit l’eau un petit peu aujourd’hui. Ça peut arriver qu’ils «crampent» un petit peu dans ils font leur pause. Quand ils «crampent», on apporte du sel, on a de l’eau, des «Gatorade». Let’s go, les filles ! Ce matin, c’est ce qu’on appelle le pré-jugement, alors c’est là que les juges vont juger tous les athlètes, ils vont les comparer, ils vont les faire changer de place.

On dirait qu’avant d’aller sur le stage, je capote, je suis nerveuse, je me sens pas prête. On se prépare pendant des mois et des mois, puis on arrive là, puis c’est seulement en quelques minutes ou même quelques secondes.

– Good job, Claudia !

Tu fais toujours un effort de regarder les juges un par un, individuel, faire des beaux sourires et que ça soit pas fake. Je veux les regarder puis qu’ils voient en moi que je suis contente d’être là, que j’ai mis du travail puis que je mérite d’être là, au centre.

– Thank you very much.

On m’a gardée au milieu et ça veut dire que j’ai des bonnes chances de gagner. C’est juste incroyable ! J’avais 12 ans, ça c’est un enfant. Puis je m’haïssais tellement, au point que comme ça me consommait complètement toutes mes pensées.

– C’était probablement un des moments les plus difficiles dans notre vie.

C’est juste incroyable d’être si, comme en regardant aujourd’hui, d’être si jeune, puis avoir tellement de méchanceté contre moi-même que je me donnais puis comme la pression.

– On était toujours un couple sportif et actif. Et je me suis toujours posé la question si peut-être quelque part on avait aussi peut-être créé cette pression.

T’entends quelqu’un dire : ah ! mais ta mère est Hot ! Tu te sens insécure et c’est comme ça que je crois que ça a commencé. Je regarde dans le passé puis ça me rend triste.

– Aujourd’hui, je suis contente qu’elle vive, à travers de son alimentation, elle trouve du bonheur.
– T’as acheté combien de livres d’asperges, là ?
– Genre quasiment toutes !
– Elle voit ça comme le sens pour s’améliorer dans son sport.

La Finale

C’est seulement un corps, c’est pas quelque chose à être sexualisé. Et le fait que moi, je me donne la permission de changer mon corps.

– Claudia Schiocchet !

Et de montrer le travail, et que c’est pas sexuel, honnêtement, ça te donne tout le pouvoir au monde.

– Ce que notre fille fait, c’est extraordinaire. Elle est en train de se bâtir des outils aujourd’hui pour ce qu’elle va faire demain. Elle a un focus, une détermination, un vouloir, c’est incroyable.
– On connaît notre fille, on sait qu’elle est 100 % naturelle. De la voir performer dans un environnement qui n’est pas nécessairement clean, c’est tout à son honneur.

– Et la gagnante… championne dans la catégorie Wellness : le numéro 134, Claudia Schiocchet !!!

C’est accompli ! On est pro ! Je suis arrivée !
C’est mon rêve ! C’est réalisé aujourd’hui !
Ça vaut toute la peine au monde !
Tous les sacrifices, tous les 5 heures du matin, les cardio à jeun, toutes les asperges que j’ai mangées, les 9 litres d’eau, je le ferais
encore et encore !

I won! I won !

– My God ! You won ! Congratulations !

Le lendemain Claudia participait à sa première compétition Pro. Elle a terminé en troisième position.


Banc de Musculation Fitness Entrainement Complet Dossier réglable Cordes Traction Curler Supports Barre et haltères Noir et Jaune

€242.90

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer